ANDRH x FITEC 2020

Une démarche opérationnelle de digital training.

La digitalisation de la formation et le groupe Fitec, c’est une longue histoire.

Explications de Laurent Allouche, Senior Innovation Manager.

Historique

L’histoire commence il y a une vingtaine d’années avec l’entité Mon Tuteur qui propose de la formation e-learning tutorée par un coach, pour soutenir et sécuriser les progrès tout au long de la formation. Cette entité propose des formations en langues, bureautique, webmarketing, vente, et sur SAP. L’histoire s’intensifie avec la digitalisation de Devenez.fr, l’autre entité du groupe. Cette dernière oeuvre depuis de nombreuses années pour le retour à l’emploi des personnes en recherche d’un nouveau challenge professionnel, mais  aussi pour le maintien en poste des collaborateurs grâce au levier de la formation.

La compétence au cœur de notre activité.

Devenez.fr accompagne les entreprises sur leurs problématiques de recrutement et de remise en compétences de leurs collaborateurs avec les dispositifs de Reskilling et d’Upskilling. Le concept du Reskilling permet aux entreprises de trouver une solution de recrutement sur les métiers en tension. Il s’agit de fabriquer des compétences après sélection de profils à fort potentiel qui entrent sur des cycles de formation de 50 jours.

Les profils rencontrés sont sélectionnés en fonction de leurs personnalités, des notions de transférabilité de compétences, des acquis métiers. Le dispositif de l’Upskilling permet quant à lui à un public déjà expérimenté dans un domaine, de maintenir à niveau ses compétences voire d’arriver à un degré d’expertise. Ce concept est fondamental car il rend possible le maintien de l’employabilité tout au long de la carrière sur un programme de formation plus court (25 à 30 jours).

Former de façon plus agile.

Nous pouvons illustrer l’Upskilling par un projet construit et réalisé avec CGI sur une montée en compétences de collaborateurs issus des métiers de l’AMOA Sirh vers les métiers de la Paie et notamment le paramétrage des solutions HR Access uniquement en distanciel pour un groupe de 30 collaborateurs en mission sur des projets Paie HR. Nous avons dû nous adapter nos formations à 100 % en distanciel, suite aux mesures de confinement. Les grèves de fin d’année 2019 nous avaient encouragés à transformer nos salles de formations en classes virtuelles et en formation distancielle.

Nous avons dû faire évoluer notre delivery de la formation car nous ne voulions pas pénaliser les stagiaires. Finalement, cela nous a préparé à la période de confinement et à l’après Covid 19.
La digitalisation de la formation offre de nombreuses perspectives. Elle rend possible une nouvelle façon de se former, plus agile, qui répond aux exigences du marché et aux attentes  sociétales.

La construction de sessions de formation est plus souple et accélérée car l’aspect organisationnel est facilité. Nous avons d’ailleurs aujourd’hui 300 stagiaires en formation à distance. Le digital learning apporte de l’accessibilité aux demandeurs d’emplois situés parfois géographiquement loin des centres de formations, mais également aux salariés. Il leur permet de jongler plus facilement entre leur poste et leur formation. La formation digitale abolit les frontières et permet d’adresser plus facilement la province et au-delà d’une couverture nationale les pays limitrophes. Evoluer du présentiel vers le distanciel a donc demandé un véritable travail d’adaptation pour proposer aux stagiaires une vraie classe virtuelle, avec un formateur, des outils et supports de travail adaptés.

La digitalisation de nos pratiques.

Nous avons également adapté les rencontres entreprises / demandeurs d’emplois en amont de la formation grâce au distanciel dans le cadre de Jobs dating digitaux. Autre adaptation, celle de l’accompagnement des stagiaires qui demeure pour nous un élément crucial de la formation. Nous l’avons maintenu par la création de modérateurs pour l’aspect technique mais aussi par un accompagnement pédagogique.
En outre, si la digitalisation de la formation s’inscrit dans une tendance de fond, la constante de la projection métier reste prioritaire. Quelle que soit la forme qu’elle revêt, elle doit avoir pour objectif le retour à l’emploi ou le maintien en poste dans le cas des salariés, c’est notamment le cas de collaborateurs en période d’intercontrats en ESN. Pour exemple, dû au contexte de Covid 19, nous avons travaillé avec Tata Consultancy sur un projet de Reskilling d’équipes de consultants fonctionnels et chefs de projet aux métiers du support technique et support applicatif. Le digital learning a permis la formation à distance de 32 collaborateurs formés et certifiés MD100 Microsoft Windows 10.

La formation, vecteur de développement.

Malgré les impacts sociétaux forts engendrés par la crise du Covid, la formation dans les métiers de l’IT, de l’immobilier ou de la santé reste un vecteur important d’employabilité avec une dimension métier recherché sur le marché de l’emploi.
Pour l’entreprise, la formation de ses collaborateurs est un investissement puissant qui offre la possibilité de préparer intelligemment la reprise.
Une façon à la fois de sécuriser le maintien en poste du collaborateur, de le faire évoluer professionnellement tout en répondant à des besoins de compétences du marché de l’emploi.
Nous avons ainsi accompagné Sharp pour la formation de ses collaborateurs aux environnements réseaux et solutions de mobilités actuelles pour permettre une progression naturelle en matière de compétences et ainsi permettre d’intervenir sur des installations en environnements complexes.

Il est important d’être innovant et constructif, même dans les contextes les plus difficiles.

Ces différents exemples nous prouvent que grâce à l’e-learning, les salariés peuvent beaucoup plus aisément accéder à la formation, car l’agilité que confère le distanciel change tout.

Cela permet d’aller plus vite et plus simplement. De même, les DRH et managers ont l’opportunité de «facilement » mettre en place avec l’organisme de formation les scénarios qu’ils ont imaginés à moindre effort. La relation entre le collaborateur et son employeur est gagnante/gagnante.

Il est indéniable que la période de confinement nous a poussé à sortir de notre zone de confort, pour répondre aux enjeux sociétaux d’aujourd’hui et de demain tout en s’inscrivant dans une démarche qualité.
La digitalisation de la formation engendre un vrai bouleversement du delivery de la formation avec toujours pour seul objectif l’employabilité et la remise en compétences. L’évolution professionnelle demeure le coeur du sujet.

 

Article paru dans la revue professionnelle ANDRH, Formation / Digital learning, juillet-août 2020.