SHARP x FITEC

CRISE SANITAIRE : SHARP RÉAGIT ET CHOISIT FITEC POUR REDYNAMISER LES COMPÉTENCES DE SES ÉQUIPES.

Le contexte de crise sanitaire.

Dès le début de la crise sanitaire et suite à la mise au chômage partiel d’une partie de ses équipes techniques, Sharp a souhaité tirer profit cette période pour développer les compétences de 84 de ses techniciens.Pour ce faire, Sharp s’est rapproché de FITEC (organisme spécialiste depuis 30 ans de la formation de techniciens bureautiques) dans le but de créer et de mettre en application un cursus de formation spécifique. Malgré la crise sanitaire et les conséquences économiques liées, Sharp a voulu faire de cette période une opportunité de mettre à profit du temps chômé pour dynamiser les compétences de ses collaborateurs, grâce au dispositif de financement F.N.E..

La naissance du projet.

En seulement 3 semaines, les 2 entités ont étroitement collaboré pour créer un cursus d’Upskilling de manière agile. Un seul objectif en adéquation avec la ligne directrice de Sharp : développer le sens du service client et l’autonomie des techniciens Sharp.
Deux mots d’ordre : la créativité et la flexibilité. En effet, ce projet revêtait un format inédit : la formation en live et à distance, visant une Certification des Compétences Professionnelles (CCP) des participants.

La formation de l’intérieur.

Les cursus, animés par des formateurs experts en informatique, étaient suivis par les salariés depuis chez eux, mais connectés en live sur des Multifonctions SHARP installés et configurés dans les locaux du groupe FITEC. Ainsi les collaborateurs ont pu appliquer la théorie et pratiquer les ateliers en direct, depuis leur domicile.

Le bilan du projet.

La réussite de ce projet n’a été possible que grâce à une communication fluide entre Sharp, ses collaborateurs et FITEC assurée par des comités de pilotage participatifs, avant, pendant et après les formations.
Défi relevé et succès auprès des techniciens qui mettent déjà en oeuvre tout ce qu’ils ont appris chez leurs clients au quotidien.
Encore une belle preuve que particulièrement en temps de crise, le collaboratif est fondamental à la réussite des projets.

Ensemble, tout est possible !